Wheelchair tennis

En 1948, Sir Ludwig Guttmann organisa les premiers «Jeux mondiaux des chaises roulantes et des amputés» à l’hôpital de Stoke Mandeville dans le comté de Buckinghamshire près de Londres.

A Genève, la première association pour le sport handicap a été créée le 1er août 1956 par le pasteur Hubert Grive.

Cependant le tennis fauteuil n’a vu le jour qu’en 1970 aux Etats-Unis et a été inventé par Brad Parks. Il a été importé en France dans les années 80 par Jean-Pierre Limborg et Pierre Fusade, qui structura le tennis au sein de la Fédération Handisport. Le tennis en fauteuil roulant suit les règles de la Fédération Internationale de Tennis (ITF), les dimensions du terrain et la hauteur du filet sont les mêmes qu’au tennis traditionnel. Les règles sont les mêmes que celles du tennis pratiqué par les valides, à une exception près : les joueurs de tennis en fauteuil roulant peuvent laisser la balle rebondir deux fois avant de la renvoyer ; le deuxième rebond pouvant être à l’extérieur des limites du terrain. On peut jouer au tennis en fauteuil roulant en simple, en double.