Wheelchair tennis

En 1948, Sir Ludwig Guttmann organisa les premiers «Jeux mondiaux des chaises roulantes et des amputés» à l’hôpital de Stoke Mandeville dans le comté de Buckinghamshire près de Londres.

A Genève, la première association pour le sport handicap a été créée le 1er août 1956 par le pasteur Hubert Grive.

Cependant le tennis en fauteuil roulant n’a vu le jour qu’en 1970 aux Etats-Unis et a été inventé par Brad Parks. Il a été importé en France dans les années 80 par Jean-Pierre Limborg et Pierre Fusade, qui structura le tennis au sein de la Fédération Handisport. Le tennis en fauteuil roulant suit les règles de la Fédération Internationale de Tennis (ITF) , les dimensions du terrain et la hauteur du filet sont les mêmes qu’au tennis traditionnel. Les règles sont les mêmes que celles du tennis pratiqué par les valides, à une exception près : les joueurs de tennis en fauteuil roulant peuvent laisser la balle rebondir deux fois avant de la renvoyer ; le deuxième rebond pouvant être à l’extérieur des limites du terrain. On peut jouer au tennis en fauteuil roulant en simple, en double.