Témoignages

« Le Swiss Open est une manifestation que nous avons toujours beaucoup apprécié pour son ambiance, sa bonne humeur, l’investissement et la générosité de tous les bénévoles ainsi que les exploits sportifs de ses joueurs. »

Fabienne Gremion, Nestlé Waters
« Ce tournoi sportif porte haut les couleurs de l’humanisme, de l’optimisme, du courage et du dépassement de soi. Autant de valeurs que nous partageons avec enthousiasme au Starling Hotel Geneva. »

Tania Langhabel, Starling Hotel Geneva & Conference Center
« Le Suisse Open est l’un des meilleurs tournois sur le circuit et différent de tous les autres! Le tournoi est toujours baigné par d’une bonne ambiance. Le dîner d’ouverture et la soirée officielle exceptionnelle font que vous vous sentiez très bien accueillis en tant que joueur. Je n’oublierai jamais avoir gagné, l’Open de Suisse en 2000 sur un court central bondé. L’atmosphère exceptionnelle en fait une expérience inoubliable.. »

Maaike Smit, 3 médailles d’or aux Paralympiques
« The Swiss Open Wheelchair Tennis Tournament is one of my favourite tournaments of the year!

Why do I feel this happy to compete at this tournament every year?

Well of course because it is held in one of the most beautiful places of the world, Geneva…. and of course I love it because you spend the nights at the beautiful Starling Hotel, and of course is the food which you guys are serving us is very good and healthy!
But the main reason why I really like this tournament so much is because of all the very sweet and helpful volunteers and because of the great organised staff! Thank you guys for giving us such a sweet memory year after year, my husband Dennis and I are very looking forward to seeing you all again in July! »

Michaela Spaanstra
« J’ai toujours eu énormément de plaisir de participer au Swiss Open, un tournoi qui n’a cessé de se professionnaliser tout en gardant une convivialité particulière. Une organisation soudée et engagée au service des athlètes. Je souhaite au Swiss Open un très bel anniversaire et une longue vie. »
Michael Jeremiasz